web analytics

11 Novembre, je vois des morts partout

Nous sommes le 11 novembre, je suis dans le métro ligne 9, un parfum familier que je n’affectionne pas vraiment a envahi le wagon, je regarde par la vitre, je vois des morts partout. Un blog ça sert aussi à donner un peu de visibilité à des gens qui sont partiellement ou totalement exclus de l’Espace Public, de la norme qui y soutend… Ceux-ci sont les sans-abris, clochards, clodos, autant d’expressions qui dépeignent une triste réalité. Michel-Ange Molitor passe, celui-ci, maillot Adidas sur le dos, mange une banane tête baissée ; d’autres Porte de Saint Cloud s’enivrent, un est à l’écart, regard livide, il est rouge de picole. Encore un soir où ils finissent dans un sale état… Nous assistons à cela quotidiennement (je ne vous apprends rien) pour finalement s’inscrire dans la banalité voire la pitié. On oublie facilement que ces personnes (et le démonstratif est au bord de la stigmatisation) sont comme nous comme vous (certaines personnes éprouvent des difficultés à se mettre à la place de). Passons outre ces affirmations faciles, matraquées… imagine…

100005_paris_clochards_sdf_du_metro_goncourt

… Un retour à un état primaire, animal, à des besoins alimentaires, de sécurité. 11 novembre, ils sont tous morts ; la frontière est mince entre ce monde civilisé et la rue ; qu’un pas entre la société et le retour à l’ »Etat de nature » (Ôh grand Rousseau). Nous assistons à cela impuissants, fénéants, inconscient et tristes. Un post d’humeur « comme ils disent » mais un ressenti qui sonne avec notre patrie et tous les honneurs, hommages rendus à nos morts…



4 réponses à “11 Novembre, je vois des morts partout”

  1. Jérémy dit :

    Et bien, voilà qui fait un bel article…
    Cela me rappelle un peu ce pauvre homme assis tous les matins dans l’escalier que je descend pour accéder au quai du métro à « Charonne », il dit bonjour à tout le monde, et je suis le seul des dizaines de personnes qui passent devant lui à lui répondre : « Bonjour Monsieur »
    et un jour sur deux il a le droit à sa pièce de 2€ mais bon, c’est mon grand cœur dirons nous !
    Il y a un manque d’humanité c’est hallucinant, mais que veux-tu y faire?
    Nous sommes dans une société individualiste dans laquelle seule sa personne compte,
    ses acquis et son bien être PERSONNEL, les autres, tout le monde s’en fou et on nous apprend à s’en foutre dès le plus jeune âge (cf les mères qui disent à leurs enfants ne regarde pas handicapé, ne parle pas au clochard etc) je crois que tu vois à quoi je fais allusion.
    Tant que soit, ca va, et bien les autres, clochards ou non, on s’en fou,
    on a tous assez de problèmes sans qu’en plus on s’en apporte de nouveaux
    en prenant des gens sous notre épaule ou en essayant de vivre quelque chose qui ne nous apporte pas que du Bien.
    En fin de compte, je crois que ce sont les plus grands moralisateurs qui sont les plus égoistes…
    Je crois que quand on a envie d’aider les gens, et bien on les aide, on ne passe pas devant eux, sans rien dire, sans rien faire, sans les regarder.
    On est tous là, sur twitter, sur msn, sur nos blogs, ou sur FB, mais tellement de gens n’ont pas la chance de pouvoir lire tout ce que nous pensons et si nous agissions?
    Tellement de gens crèvent sous nos yeux… et puis dans 150 ans, on ne s’en souviendra pas…Alors, à quoi bon?

  2. romain dit :

    Jeremy, tu as bien raison. Tes mots sont presque dignes d’un moraliste par contre.. Selon ta theorie, tu serais donc un peu egoiste… (un peu d’humour dans ce monde si rude)

  3. Julie Navarro dit :

    Tout n’est pas si facile… Dur de ne pas se positionner en grand moralisateur et agir généreusement derrière. Si ce n’est qu’agir ne veut pas dire une pièce ou deux mais véritablement de concourir à faire évoluer les mœurs… Juste leur montrer que ces êtres réduits à un état animal existent : les regarder simplement quand ils cherchent le point de contact ou répondre à un bonjour. La communication donne tout son sens à la vie et à la reconnaissance de l’autre en société. Juste les regarder et ne pas faire comme s’ils étaient morts…

  4. morgane138 dit :

    c’est très bienécrit.
    merci pour ce texte

Laisser un commentaire