web analytics

Amnesty International tape sur la Fashion Week

Sur le quai du métro, mon regard de fille se pose sur une affiche… Dans un contexte pailleté par la Fashion Week, Amnesty International frappe fort à travers une campagne qui lutte contre les violations des droits de l’homme pour ainsi tenter de les prévenir. Celle que j’ai vu dénonce ici les expulsions forcées. Reprenant les codes d’un défilé de mode, les expulsés sont maltraités par les forces armées (le terme est un peu fort je l’avoue). Le parallèle entre paillettes et réalité frappe l’audience : on prend les codes de référence d’un univers pour les coller à un autre totalement opposé, on mélange et c’est de la dynamite. Nul besoin d’allumer la mèche tant le message est fort. Le même ton a été choisi pour d’autres visuels cette fois-ci dénonçant les violences conjugales mais  aussi la la répression de la liberté d’expression. On regarde ? Un bon travail disruptif comme on les aime de chez TBWA.

amnesty pariscomlight

amnesty-expulsions

amnesty-liberte_expression1

amnesty-violences-conjugales

Via Artskills qui m’a coupé l’herbe sous le pieds :)



7 réponses à “Amnesty International tape sur la Fashion Week”

  1. Sonia du Celsa :) dit :

    Je trouve cette campagne super, c’est bien que tu en parles!

  2. Julie Navarro dit :

    @Sonia du Celsa :)
    Tu as arrêté les cours toi non ?
    J’attends quelque chose de plus profond de ta part, fais parler ta prétention rho.

  3. Sonia du Celsa :) dit :

    J’aime bien cette campagne parce que je la trouve bien ! (ça c’est de l’argument !)
    Les campagnes Amnesty sont toujours top, bien pensées, bien ficelées, à la fois dérangeantes et belles, en tout cas toujours marquantes. Celle-ci tranche avec ce qui se fait habituellement et qui se veut  » destructeur de clichés » genre « ce n’est pas un petit Africain, c’est un chef d’entreprise » (…) Elle parle directement du problème sans émettre l’idée qu’on puisse l’avoir mal saisi ou mal appréhendé, sans faire la morale. Elle rend compte d’un phénomène, simplement et efficacement, mais de façon créative. Et ce n’est pas très courant ce genre de recette parce que si les violations des droits de l’Homme sont à la mode on peut pas toujours en dire autant de la créativité publicitaire en France!

  4. Sabina dit :

    Elle est top cette campagne! Elle existe sur Cart’com aussi. Cherchez les dans les bars!

  5. [...] Amnesty International tape sur la fashion week [...]

  6. [...] Amnesty International tape sur Fashion Week [...]

  7. [...] année fut dédiée à la Russie, on repense aux Galeries Lafayette de cet hiver qui ont mis à l’honneur toutes ces poupées. Amnesty International met un grand [...]

Laisser un commentaire