web analytics

Concours : Internet Marketing 2011, nouveau Mercator-Publicitor ?

Un exposé de dernière minute, de l’inspiration pour un mémoire qui finit par vous obséder… On bouquine, on flâne, on trouve une thématique, une problématique. Il y a des livres généralistes qu’on parcoure dans cette optique ou tout simplement pour avoir des repères, des chiffres, des études de cas, de l’inspiration. Aujourd’hui on va faire gagner un de ces livres, y en a 10 donc facile.

Internet Marketing 2011, 500 pages qui tentent de raconter le web et les médias sociaux à travers différents prismes. D’abord frileuse, j’ai été très agréablement surprise par un contenu très varié, une sorte de Mercator -Publicitor, à la page finalement.

Des Chiffres clefs, des mots sur les métiers du web, une multitude d’études de cas qui répondent à des objectifs très divers, des agences souvent dans l’ombre y trouvent leur place… Objectivement, je n’y vois que du bon ensuite le prix représente le seul inconvénient soit 62€ (58 sur le site) pour des étudiants qui triment, ça me fait un peu grincer des dents.

 

Assez peu dans mes habitudes j’en conviens néanmoins pas question de ne pas en faire gagner quand l’occasion en est donnée. Pour participer, vous allez simplement me dire ce que vous pensez du titre du bouquin (Tirage au sort dans 1 semaine et demi environ, il y en a 10 à gagner il faut mettre le paquet).

Merci encore à EBG

Fin du concours ce dimanche 13 mars 2011 à 16h20.

J’ai effectué un tirage au sort avec le plugin Comment Contest, les gagnants sont :

Alain, Nicolas, FRIEH, Martin, David, AlindsayF, Elphège, Nadine, @AurelieDumas et Polyne. Signalez-vous avec noms et adresses postale please !



52 réponses à “Concours : Internet Marketing 2011, nouveau Mercator-Publicitor ?”

  1. WebActus dit :

    Je suis très intéressé par le bouquin qui pourrait m’aider sur mon mémoire au final.

    Je suis assez d’accord avec le titre dans le sens où l’on assiste à une vraie rupture de ce qu’on connaissait. Maintenant faut tout réapprendre et c’est en partie lié à l’émergence des réseaux sociaux.

    Merci beaucoup pour le concours!

  2. Neil dit :

    Le sommaire donne plutôt envie de le lire, alors je tente ma chance :p

    Internet marketing 2011, on sait de quoi ça parle, mais pourquoi ils ont pas appelé ça Web Marketing ? En +, cela veut dire que dès l’an prochain, ils devront le rééditer en Internet Marketing 2012.

  3. cyril dit :

    Peu être très utile pour mon mémoire également.

    Est-il vraiment si bon pour qu’il puisse faire office de mercator/publicitor ?

    Le choix du titre très classique tranche avec l’idée de rupture qui suit.
    Je ne pense pas qu’il y ait pour l’instant une vraie rupture, mais peut-être que ce livre me montrera que je me trompe.

    Merci !

  4. K@rine dit :

    Internet Marketing 2011..On imagine qu’il y aura d’autres publications. La rupture de génération, c’est bien mais un peu basique puisque ça fait un moment qu’on parle de rupture de génération.
    Mais en tout cas, le sommaire donne envie de le lire alors je tente ma chance!

  5. David dit :

    Ce titre évoque pour moi toutes les campagnes marketing web qui ont marché en 2010.

    On est donc pas dans la tendance mais dans le factuel ou le réel… Drôle quand on parle d’internet 🙂

    Je serai donc heureux de le gagner et curieux de le lire!

    Merci pour le #concours !

  6. Fred dit :

    Curieux ce titre quand on y acolle un hippie avec sa tablette… 😉
    Parlons de transition et d’adaptation plutôt que de rupture.

    Bref, moi aussi j’ai un mémoire à boucler et j’ai plein de projets pour les 62€ potentiellement économisés 😉

  7. Martin dit :

    allez on va tenter le coup, le livre me tente bien mais comme tu dis Julie, je trouve le prix excessif.

    le titre est assez classique au final, je n’ai pas grand chose à dire dessus 🙂

  8. Faiste dit :

    « Rupture de génération » est peut etre un peu fort, n’aurait il pas été préférable de parlé d’évolution car après tout, il y a des ruptures tous les 10 ans vu sous cet angle, non ? et la vrai rupture aurait sans doute eu lieu il y a 10 ans justement avec l’avant et l’après Internet…
    Ensuite sur le contenus a proprement dit, disons que ca à l’air prometteur mais j’espère pouvoir vous en dire plus si j’en gagne un exemplaire 🙂
    Merci pour ce concours Julie !

  9. weetabix dit :

    La rupture a toujours existé entre les générations…
    le prix tjs en augmentation ne va pas joueur en leur faveur ! ;-( même si le contenu est de qualité !

  10. Remzz dit :

    Je pense que la rupture, on la vit tous les jours un peu plus. C’est pas une rupture qui tombe comme la date de péremption d’un yaourt (Coluche, si tu nous regarde ;)), mais c’est une rupture continuelle dans le temps.
    C’est un peu précipité pour en parler, je pense que c’est dans 50 ans, avec du recul qu’on se rendra compte a quel point cette rupture a été impactante.
    Bref, je veux ce bouquin ! =)

  11. Jérôme dit :

    Super initiative qui m’intéresse franchement.
    Pour ma part, je dirais que la prochaine rupture sera celle du mobile marketing, plus que de l’internet marketing. Je pense que ça va d’ailleurs pas mal bouger dans ce sens.
    Après je dirais que je suis d’accord avec le tire de ton article, Mercator, car cela ressemble à une énorme bible quasi exhaustive du web marketing. 😉 Mais est qu’un Mercator version web est une rupture de génération ?
    Je dirais que cela aurait été le cas si le titre serait : « Web Marketing dans un monde durable ». Là c’est rupture, là on pense différemment voir on change de paradigme 😉

  12. chuck dit :

    Je trouve que le titre est accrocheur, ça donne envie de voir ce qu’il y a à l’intérieur !

  13. Juliette dit :

    Bonjour, bonjour,
    Dans ce contexte, « rupture de génération » ça m’inspire la mort du marketing à papa, de la communication de masse… Ou comment nous devons nous adapter aux usages, à la mobilité.. utiliser les nouvelles technologies, la geolocalisation, les réseaux sociaux… pour promouvoir nos produits et services.
    Voilà. Bonne fin de journée !

  14. May0n_ dit :

    Je tente ma chance car ça m’a l’air super intéressant.

    Le titre est fort et justifiée. On remarque qu’on est à une époque où le numérique / le digital est en plein essor. Les jeunes ne sont pas larguées car ils sont la génération y, les digital natives, donc ils grandissent avec tout ça. Sans parler des générations qui vont arriver. En revanche, les plus âgés peuvent être un peu perdus et ils demandent vraiment l’utilité de tout ça. C’est pour cette raison que les problématiques marketing axées sur le digital doivent vraiment faire attention aux cibles sans oublier que tous les consommateurs ne sont pas internautes / mobinautes ou ne sont pas amateurs de réseaux sociaux ou autres supports assez modernes.

    Pour conclure, le titre me semble adéquate au vue de la situation actuelle. Ces techniques sont novatrices et créatives, mais peuvent-elles correspondre à tous les publics ?

    Ce n’est que mon humble point de vue mais j’espère avoir la chance d’être tirée au sort !

  15. virginie dumortier dit :

    merci pour ce concours je trouve ce titre assez banal et en donnant l annee c est un livre qui vont editer chaque annee

  16. marcuslion66 dit :

    Bonjour et merci, titre accrocheur mais pas révolutionnaire, par contre le vieux Hippie de la couverture me fait un peu peur, on dirait un psychopathe sorti d’un HP. De toute façon si je gagne l’un des livres je suis sur d’apprendre des choses nouvelles, des mots que je ne connait pas forcemment, alors je croise les doigts. 🙂

  17. Michael dit :

    Simple et explicite : Internet Marketing, on s’attend à du webmarketing, 2011 : on s’attend aux nouvelles tendances de l’année concernant le Marketing en ligne, sur quels facettes vont se basés les stratégies de cette année.

    Merci pour ce concour

  18. Elphège dit :

    That rocks ! *****

  19. Alice dit :

    Hmmmm, déjà merci pour ce concours !
    Le titre me semble très tranché, à en croire plusieurs études, les séniors ne sont pas si « à ‘Ouest » que ça en matière de digital. Ma grand mère vient d’ailleurs de se commander un iPad (j’en profite pour lui souhaiter une bonne fête des grands-mères, si jamais elle passait par là avec sa nouvelle tablette !).
    Mais en tous cas, ça donne clairement envie de se plonger dans cet « Internator » 😉

  20. AlindsayF dit :

    Je voulais m’acheter ce livre mais si je peux le gagner c’est encore mieux !
    Pour ce qui est du titre, je pense qu’effectivement avec « Internet Marketing » on s’attend un peu à une bible du web marketing. Le sommaire semble confirmer cela puisque les différentes disciplines du marketing sur le web y sont traitées. Donc le titre illustre bien le contenu.
    Ensuite pour ce qui est de « 2011 », déjà je pense aussi que cela voudra dire qu’il sera réédité tous les ans, ce qui peut être intéressant car le web évolue très vite, mais ce qui peut aussi faire mal au porte-monnaie ! Mais il semble surtout qu’ils aient voulu insister sur le fait que le livre est vraiment fait pour comprendre et pratiquer le marketing aujourd’hui.
    Ce qui est d’ailleurs confirmé par « la rupture de génération ». Pour moi, cela ne veut pas dire que la rupture de génération va arriver, mais plus que ce livre a intégré cette rupture du marketing que nous vivons avec internet mais surtout avec le web 2.0. Ce web 2.0 a effectivement inversé le rapport de force entre la marque et le consommateur qui reprend du pouvoir, devient actif dans sa relation avec la marque. Il adopte un regard critique sur ses expériences, s’informe, s’autoconseille, partage son opinion et peut zapper la publicité. Les marques doivent donc reconsidérer leur manière de communiquer et de faire du marketing d’une manière générale. Je m’attends donc à ce que ce livre nous guide vers un marketing 2.0, qui intègre les principes du web 2.0 (l’interactivité, la participation et le communautaire).
    J’espère donc gagner ce livre pour voir si mes présupposés se vérifient 😉

  21. Narcisse_Hic dit :

    Le mot rupture n’est peut être pas le plus adapté. En tout cas, j’espère pouvoir le lire d’ici peu. 😉

    Thanks pour le concours!

  22. FRIEH dit :

    Eh bien que de commentaire, il sera dure de départager les avis pour ce concours!
    Pour ma part, étudiante passionnée par les NTIC, cet ouvrage m’aiderait beaucoup pour mes études et ma culture G.
    En somme que pensez du titre de ce livre…
    Je dirais qu’il a le mérite de susciter l’attention du public car la combinaison des mots « internet » et « marketing » si a eu seul leur définition est connue et compréhensibles de tous, la combinaison paraît quelque peu surprenante car on a davantage l’habitude d’entendre parler de web-marketing.Peut-être c’est un clin au fait qu’avant que le marketing existe sur ce média, internet était un simple outils pour communiquer alors qu’aujourd’hui, il est devenu une arme puissante pour les acteurs du marketing pour soutirer des informations sur les personnes et ainsi leur proposer des offres qui correspondre mieux à leur besoins. A l’heure du nouveau millénaire, internet est devenu une sorte de nouveau marché où toutes les parties prenantes se rencontrent, échangent et essayent de tirer partie de la meilleure façon qu’il soit un avantage significatif. Par ailleurs, le sous titre « la rupture de génération » montre néanmoins qu’une part de la population ne semble pas profiter de ce marché planétaire. Pourtant, la génération des papy boomer et une population qui semble intéressé de plus en plus les acteurs du marketing car elle représente un potentiel financier non négligeable. Ainsi, on voit en 2011 des efforts significatifs pour rendre plus simple l’accès à internet et à ses outils vers cette génération. Notamment, on voit apparaître des ordinateurs plus fonctionnels avec des touches et un écran adaptés aux personnes âgées. On met en avant le fait que si cette génération veut rester en communication avec la génération « Y » elle doit se faire à l’idée qu’internet est indispensable pour rester en contact. Là encore le marketing vient ancrer cette idée par de belles publicités TV qui mettent en avant des personnes âgées épanouies depuis qu’elles utilisent internet pour communiquer avec leurs petits enfants. Si le titre de cette ouvrage montre l’avancé d’internet dans nos vies, il est s’en doute le début d’une série d’autres ouvrages qui mettrons en avant chaque année de nouvelles avancés technologiques sur cet outils. En effet, si on peut dire que 2011 fait la part belle au web 2.0. et aux méthodes de géolocalisation, s’en doute que 2012 sera l’apogée de la réalité augmentée et du web 3.0.
    Enfin, si le titre peut paraître un peu rébarbatif aux yeux de l’actualité web qui paraît chaque jour sur les médias sociaux, je pense qu’il est une sorte de livre de chevet à avoir car il condense tous les théories et shémas essentiels à avoir pour comprendre l’évolution de ce média et sa capacité à générer de nouveaux revenus face à toute une génération évoluant avec internet.
    Cet avis reste très personnel et je pense que chacun peut interpréter à sa manière le titre de cet ouvrage. Cependant, je pense que chaque personne qui a commenté ce titre n’est pas insensible à son contenu et lui parle car il fait partie de cette génération de l’internet et qu’il sait que c’est un vecteur qui pourra s’en doute lui permettre d’avancer plus rapidement dans sa vie quotidienne dans une société où la gestion du temps est précieux.
    Merci, en tout cas, de nous avoir fait part de la sortie de cet ouvrage qui même si je n’ai pas la chance de le gagner sera sans doute un de mes prochain investissement à faire.

  23. Genaro dit :

    Un gros « bof ».
    Je ne le lirai qu’en cas de victoire 🙂

  24. Marie dit :

    Je pense qu’il serait peut être plus approprié de parler de « Web Marketing » de « d’Internet Marketing », et le complément de titre « la rupture de génération » me dérange un peu, j’aurais plutôt joué sur la nouveauté (relative) de la discipline, ses évolutions et changements rapides…

    Après le côte mercator du web ne transparaît pas vraiment sur la couverture…

    En tous cas la description donne très envie de le lire!

  25. Nadine dit :

    Internet Marketing 2011: mouais, pas très sexy mais en même temps c’est pas ce qu’on lui demande.
    La rupture de génération: je dis « NON »!
    Pour moi un titre de bouquin (je ne parle pas de roman, hein) se doit d’être « disant » de son contenu. Avec « La rupture de génération » on s’attend à un ouvrage sociologique qui amènerait une analyse sur la fracture numérique. Or, il n’en est rien.
    Dommage car ce bouquin, pour l’avoir feuilleté en librairie, est super, très bien fait et très documenté. Mais ce ne sont que des successions d’études de cas pas un essai sociologique.

  26. Arno dit :

    Breaking News…New Generation… Breaking Generation !
    ça résume bien le supprt et ses objectifs. J’adhére !

    Les outils des grands utiles et développés pour les TPE, PME, etc.. je trouve ça … une réelle expérience de notre GENERATION !

    Les modèles sont stratégiques et pas seulement financiers..ça c’est la (bonne) RUPTURE !

    Une e-bible… !

  27. J’en veux un ! Pour ce qui est du titre … J’aime pas le rouge.

  28. Polyne dit :

    Un titre qui ennonce clairement la couleur.

    En revanche « Rupture de génération » Je ne suis pas tout à fait d’accord, ce ne serait ce que pour les early adopters ou même pour les auteurs du bouquin qui ne sont pas forcement de la même génération que les lecteurs en plein mémoire/etudes. Ce sont deux générations différentes mais qui à mon avis se comprennent assez bien !
    je parlerais plutôt de « rupture des usages » et encore tout dépend de l’instant t-1 que l’on prend.

    Bien envie de le lire en tout cas.

  29. Edouard dit :

    Intéressant de parler de « rupture » des générations alors que grâce à ses nouvelles technologies digitales nous ne cessons de créer du lien entre nous…

  30. Alexandra dit :

    Dans le titre tout est dit et j’adore le Père Fouras new generation.

    Je le veux, je le veux, je le veux, j’arriverai certainement à mieux comprendre internet et j’ai un mémoire qui m’attend également mais l’année prochaine 🙂

  31. mamzellecha dit :

    La rupture est un mot fort mais qui convient assez bien pour illustrer les importants changements qui ont eu lieu dernièrement!
    on est dans une époque où les outils numériques sont multiples et où il s’agit de faire les bons choix.
    Un retour sur les meilleures campagnes, l’innovation, l’utilisation des medias sociaux, etc. sera sans aucun doute passionnant!

  32. Le titre du bouquin ? Suffisamment vague pour être précis 😉

    Plus sérieusement, je suis curieux de voir si ce titre en forme de promesse racoleuse tient ses promesses. Dans le fond, doit-on parler de rupture de génération ou de mutation des comportements ?

    J’ai bien envie de me plonger dans le livre en tout cas !

  33. Julien dit :

    Ni rupture – Ni génération … mais le titre reste accrocheur. J’attends de lire le contenu du livre.

  34. arsenal1981 dit :

    Hello 🙂

    merci pour ce concours web !:) quant au titre, il n’est pas très recherché finalement, on voit dire que c’est un titre qui va droit au but simple sans beaucoup d’originalité 😉 mais je suis sûr que le contenu est plus intéressant que le titre 😉

    Bonne fin de journée 😉

  35. jonath666 dit :

    Merci pour le concours .

    J’aime le titre , on sait d’office de quoi ça va parler .

    ça va à l’essentiel

  36. Mylène dit :

    Titre accrocheur quoi qu’un peu cliché.

  37. Manou dit :

    Ah priori je trouve le titre (à rallonge) un peu moins percutant que Mercator ou Publicitor.
    Internet Marketing 2011, ça accroche moins quoi.
    Cependant ce titre a le mérite d’être explicite et d’être agrémenté d’une phrase mystère « la rupture de génération » (pas sûre de bien comprendre ce que cela sous entend).

    Après c’est plutôt le contenu qui importe.
    D’ailleurs, toi qui l’a feuilleté, c’est bien ?

    (et sinon, si on ne gagne pas, on le trouve dans toutes les librairies ?)

  38. Sem dit :

    Je pense qu’ils auraient pu me passer un coup de fil… J’y aurai trouvé un bien meilleur titre à c’t’ouvrage! Non mais ouai… Internet Marketing 2011 c’est un peu bateau (mouhahaha!)

  39. 0Sr dit :

    Superbe ! Il ira très bien à côté de mon édition 2010, qui elle même allait d’ailleurs très bien à côté de l’édition 2009, qui elle même allait très bien à côté de ma collection complète de Martine.

    En ce qui concerne le titre, je pense à deux possibilités.

    Soit il définit:
    – la rupture entre les vieux de la vieille qui ne comprennent pas l’intérêt de l’internet mondiale et cette nouvelle génération qui ne vit que via elle, et dans ce cas, bof.

    – Soit il commente un décalage de vision des gens de l’internet, entre cette première génération qui l’a vu évoluer et se repose sur son pied d’estal, et la nouvelle génération qui pense au futur Internet, et là, je verrai en ce bouquin un mercator !

    Dans les deux cas, Merci pour ce concours, pour ce blog et bonne continuation !

  40. Goyer dit :

    Le contenu m’a l’air assez fat !
    Pour ce qui est de rupture de génération, je suis moins d’accord, pour tout un tas de raison :
    Il s’agit selon plus d’une rupture technologique, le générationnel n’a pas encore lieu d’être, on en parlera quand seront majoritaires les générations nées avec des téléphones et un internet omniprésent, celles qui n’auront pas connu le minitel ou même le fax.
    Je parle du jour ou l’accès à internet sera réellement considéré comme un bien commun.
    Le marketing et la pub s’adaptent aux médias et aux supports, comme cela toujours été le cas, la réelle nouveauté est qu’il pousse l’innovation technologique et en accélère la diffusion et que les marketeux/pubarbs vont devenir des geeks en puissance ! (développement de kinect pour essayer ses fringues sans se changer, interaction entre le téléphone et les pubs en direct…etc)
    Tout ça pour dire que ce n’est que le début : internet à 25 ans, nous n’avons encore rien vu !

  41. myth89 dit :

    J’adorerai completer ma collection ebg internet marketing avec l’edition de cette année!

    En tant que futur pro du web cet ouvrage m’est vital! Blague à part,le titre est faux à mon sens car il n’y a pas de rupture mais une evolution sinon un revival des générations!

    la génération écran, la y, ne sont plus aussi impermeable qu’avant mais elles sont bien poreuses.

    Je pense que c’est une très bonne initiative que d’organiser ce coucours!

    Merci

  42. seb920 dit :

    Bonsoir,

    Internet Marketing, la rupture de la génération…
    Je trouve le titre interessant et attirant, non par son debut, mais la suite « rupture de la génération », internet est tout de même récent dans l’histoire environ 15 ans (voire moins selon sa democratisation), alors une rupture generationelle dejà, mais il est sur que les médias sociaux sont déjà à eux seuls une véritable révolution et concernent davantage les plus jeunes qui ne peuvent vraiment vivre sans, en communiquant par fb ou twitter par exemple, limite si le tel portable sera tjs un utilitaire pour eux…?

  43. sternelle dit :

    Rupture de génération ! une réalité d’aujourd’hui … qui a toujours existé ! Mais si on parle du domaine informatique la rupture de génération d’aujourd’hui n’existera sans doute plus demain, quand nous serions plus vieux. Nous serons bien engrennés dans le système et j’imagine bien qu’à 90 ans j’en saurais toujours autant sur les nouveautés que mon arrière petit enfant 😉

  44. jerome69 dit :

    ce titre fait réflèchiret est éévocateur du monde actuel. Il donne envie d’en savoir plus sur cet ouvrage !
    Merci pour ce jeu

  45. Alain dit :

    La couverture du livre doit en dire plus sur le Marketing que les 500 pages à l’intérieur.

    Il fait partie de cette vague qui tente de sacraliser les micro-tendances actuelle. 2011 ? Je pense pas qu’il y ait 500 pages à écrire sur les évolutions à un an.

    Je suis d’accord avec cette notion de « Mercator-Publicitor » mais sur 3 éditions d’affilée je pense que le tronc commun doit avoisiner les 70%.

    Comme beaucoup l’ont déjà souligné « rupture des générations » ne veut plus rien dire, j’irais même jusqu’à dire qu’on assiste plutôt de nos jours à un resserrement des usages en termes d’utilisation des technologie. Les seniors sont justement le segment en plus forte croissance sur internet/médias sociaux et ils représentent une très grande partie des achats en ligne.

    Après, le sommaire paraît plutôt complet, même si plusieurs rubriques n’entrent pas vraiment dans le strict domaine du marketing. Sûrement utile pour des étudiants bac+2 à bac+4, mais 62€ alors qu’il suffit de suivre une quinzaine de blogs pendant 2 semaines pour se mettre à jour, c’est un impôt sur l’argent de poche.

    Avec la couv’ et le sommaire, je m’attends à lire un « Marketing web pour les nuls » qui survole un peu tout sans jamais finalement entrer dans les détails ou le concret, et dans le but d’en vendre une version similaire l’an prochain.

    Si je remporte le livre, je m’attends à lire un ouvrage à priori pas destiné à un communiquant, et qui surfe habillement sur les modes en ligne pour en tirer du business offline…

    …ou alors je me trompe.

  46. Adrien dit :

    Rupture ? Ca me parait un poil cliché. Jaurais plutôt parlé d’évolution, de transformations ou de mutations. Tu me diras, je fais un peu classique pour le coup.
    Au delà des débats sur le titre, je salue la photo du père Noel 2.0 sur la couverture 😉

    Bise Julie, a+

  47. Jérôme dit :

    Je suis impressionné par l’engouement pour ce concours…
    On ne peut pas dire que ce soit de même pour le mien qui est en cours (pas de livre à gagner mais de la publicité gratuite)

  48. Pierre dit :

    Moi, ce que j’aime plus que le titre, c’est la photo… qui en dit plus que le titre lui même !

    j’espère gagner ce livre pour m’en faire une opinion plus concrète…

    Bon tirage au sort

    P.

  49. Paul-Henri dit :

    Bonjour !

    Le titre de ce livre correspond en fait aux éditions dites classiques ou traditionnelles qui ne cherchent pas à vendre autour d’un titre mais plutôt par rapport au contenu…

    Et je ne pense pas qu’il y ait de rupture de génération à proprement parler : il s’agit davantage de l’évolution d’usages, de méthodes ou techniques… Pas forcément déconnectés.

    @phb sur Twitter

  50. Aurélien dit :

    Mon opportunisme me dérange un peu mais je tente le coup. Ce bouquin c’est surtout une source de benchmarks qui permet de gagner pas mal de temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *