web analytics

Ebay casse les codes de l’ostentation ?

large_434442Les griffes, marques de luxe s’inquiètent du succès planétaire remporté par le site de vente sur Internet, j’ai nommé Ebay. Celles-ci assistent à la dématérialisation de leurs points de vente et de leur distribution de moins en moins sélectives.

Les géants du luxe se soutiennent et se mobilisent contre Ebay qui souhaiterait remettre en cause la question de cette distribution à Bruxelles.

Alors qui a raison dans l’affaire ?

D’un côté, les marques de luxe dénoncent des prix bradés par Ebay sans que celui-ci ait à supporter les coûts très élevés de la publicité, de marketing, formation du personnel, services après-vente etc qui font la qualité du service. De l’autre, le site de vente prône une diffusion élargie des produits et des prix plus attractifs pour les consommateurs. Nous comprenons que la distinction sociale qui fait le succès du luxe n’est plus (ou moins) au beau fixe… sans compter la propagation de la contre façon sur la toile…
A noter que Ebay avait été condamné en juin 2008 a verser plus de 38 millions d’euros à LVMH pour atteinte au système de distribution sélective et s’est vu interdire la vente de parfums et cosmétiques Guerlain, Kenzo, Dior et Gyvenchy.
Internet se voit diabolisé depuis un bon bout de temps pour ne rien arranger à ce type de configuration. A suivre…



Une réponse à “Ebay casse les codes de l’ostentation ?”

  1. Le discret devient sur ostentatoire !!

Laisser un commentaire