web analytics

Fondation Surfrider : Du déchet au fossile

Une campagne print pour la Fondation Surfrider assez esthétique et qui nous rappelle que lorsque nous polluons la mer, c’est pour longtemps. Une idée, une réalité qui est incarnée à travers le fossile : le parallèle pollution – temps est assez malin. Il y a une seule chose qui me dérange, le fossile insinue la transformation, la conservation et donc finalement la cristallisation de la pollution qui n’en est finalement plus ?

Les objets dont il est question ici à savoir la bouteille en plastique (devenue un symbole fort du combat mené : lorsque nous connaissons la durée de vie des matériaux en plastique et caoutchouc dans la mer…) ou les boites de conserve, rendent le résultat presque inoffensif… Un peu comme si la nature faisait les choses bien, un peu trop bien à mon humble avis. La campagne est signée Young & Rubicam Paris, je tenais à le souligner car c’est un travail de fond qui s’offre à nous et ce, pour une cause 1000 fois défendable.

Cette campagne s’inscrit a priori dans la lignée d’une première publiée en juillet dernier et dans l’excellence de bien d’autres comme celle traitée ici même en mars 2009.

Source

 



Une réponse à “Fondation Surfrider : Du déchet au fossile”

  1. [...] : Surfrider Foundation Agence : Young & Rubicam, Paris, France Source : Adotw – ParisComLight – [...]

Laisser un commentaire