web analytics

Grand Optical n’y voit plus très clair

Je ne sais pas si la fatigue et le stress joue en la faveur de ce type de post mais j’ai encore quelques mots à dire ; « j’irai cracher sur vos pubs » prochaine rubrique ? Assez peu pertinent et intelligent, l’objectif est d’abord d’exprimer son point de vue.
Grand Optical tu connais ? Mais si le magasin de lunettes qui t’offre une remise correspondant à ton âge, Zidane tout ça… Un petit tour du côté de Carrefour, je passe devant, je réfléchis et je reviens finalement. Première impression, je ne comprends pas mais alors rien. Je cherche : des billets de banque dont vous êtes en quelque sorte le héros. Les portraits des figures politiques ont  été remplacés par des visages de personne lambda à lunettes. Esthétiquement très bof (quelqu’un aime ? Je suis extrêmement curieuse de le savoir). Les créations résonnent avec tout l’univers graphique des propagandes « marxiste-léniniste », il n’y a qu’à voir la typographie et la posture des portraits. A noter que le mot « Banque » à été traduit en allemand… Pourquoi faire ? Insister sur l’ouverture de la marque Grand Optical à l’international ? Hum.

Quel est le message ? Le billet signifie l’argent et donc les économies effectuées en achetant chez Grand Optical. Un billet de banque qui, de par son design et ses couleurs, sent le billet vert pour facilement signifier l’opulence et pourquoi pas le capitalisme et tous ses travers (oui en France on réfléchit presque qu’exclusivement à travers des stéréotypes). Vous me direz que le parallèle URSS – USA s’avère peu probable. Encore que, je tente d’amener une analyse à travers les chaines de signifiants et de signifiés qui ressortent de cette campagne. Tout ce qui est dénoté et ce qui est connoté pour résumer.

Pour terminer sur une touche des plus positives, Grand Optical détient à mon sens un capital sympathie assez important. Cliente depuis une dizaine d’années maintenant, je n’ai rien à dire sur la qualité des prestations et de l’accueil. Plus de stress, le réglage des lunettes c’est en 5 minutes et quand on veut au comptoir.

Vous me direz on s’en fout de la campagne tant que le client est over satisfied, la relation client passe en premier plan pour des opticiens qui privilégient le conseil, le service et la vente d’un produit extrêmement affinitaire et source d’inquiétude. La concurrence sur le marché poussent les marques à redoubler de créativité, ou pas.



7 réponses à “Grand Optical n’y voit plus très clair”

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by David C, Mohamed Semeunacte. Mohamed Semeunacte said: Grand Optical n’y voit plus très clair http://bit.ly/aR7lUT Par Julie Navarro [...]

  2. Maud dit :

    Très vraie, ta conclusion.
    Dans ce cas on peut légitimement se demander pourquoi GO a craqué autant de budget pour une campagne certainement très onéreuse, mais qui, au fond, ne sert pas vraiment leur objectif de recrutement (j’imagine que c’est ça, leur objectif).
    Ils auraient pu s’appuyer davantage sur l’avantage comparatif (service client) que tu mets en avant plutôt que de s’essayer à une créativité ratée (et qui ne fait pas sens).

  3. Julie Navarro dit :

    @Maud
    Je me suis rendue compte aussi que la marque avait entrepris une campagne de bannering avec les mêmes visuels. Arf.

  4. Moi ce qui me gêne depuis le début dans cette histoire c’est la remise liée à l’âge. Mais bon… ;-)

  5. Julie Navarro dit :

    Moi pas tellement ; c’est notre regard de Français qui joue dans ce sens car dire son âge est encore tabou. Il y a des thématiques comme l’argent, le salaire et autres qu’on n’ose pas dire. Ca prouve du complexe ? De la gêne ?

  6. lovny dit :

    Ouaip + 1 imposture > Le mec qui est super myope et a 20 ans il l’a triplement dans le baba : 1/ il est jeune et a peu de pouvoir d’achat 2/ ses lunettes sont très chères 3/ Il a la plus petite réduction possible
    Bof bof. Sinon pour les billets de banque ben on surfe sur l’économie, la crise tout ça tout ça…Ca peut aussi faire penser aux jeux de hasard…

  7. [...] Grand Optical nous a pondu une campagne incompréhensible et peu esthétique [...]

Laisser un commentaire