web analytics

Un peu de Biafine pour H&M

H&M a lancé sa collection de maillots de bain, vous n’avez pu louper la campagne qui met en scène le joli mannequin Isabeli Fontana. Sans détour, son corps est « cramoisi » et ce n’est pas l’effet solarisé qui masquera un résultat tout à fait irresponsable. Outrageusement mais surtout dangereusement bronzé, comme on peut en voir (rire) sur les plages. Je ne vous ferai aucune sérénade sur ce que le bronzage dit de vous : beauté, sex appeal, moral au beau fixe… « Souriez vous êtes bronzés » comme peuvent le marteler les cabines d’UV.

Le soleil, le pré-requis de vacances réussies pour des effets sur la peau bien souvent sous-estimés. H&M pousse le vice bien loin et brise tous les efforts qui ont pu être faits pour prévenir des risques. Le bronzage ou la parfaite injonction contradictoire (Dore-toi salement la pilule mais surtout protège-toi avec de l’écran total). C’est d’ailleurs le complexe challenge que les marques d’écran total doivent relever.

Petit rappel anxiogène mais nécessaire à ceux qui pensent qu’une peau mate fait le boulot de protection ou que les lambeaux de peau cramoisis valent mieux qu’un cul blanc : les cancers de la peau, les mélanomes (non-mélanomes) et autres maladies sont une réalité et sont même en recrudescence en Suisse par exemple. Par déni, désintérêt ou inconscience, on se moque bien souvent du capital solaire et autres « points » que chacun détient, à tort évidemment… Protégez-vous, ça ne vous empêchera pas de bronzer. 

Consciente de la crise sous jacente a ce type de communication, H&M a pris la parole pour s’excuser (merci Le Publigeekaire pour le lien). Selon les sources de 20 Minutes : « Nous n’avions pas l’intention de promouvoir un idéal de beauté particulier, et encore moins d’encourager des comportements dangereux. Tout ce que nous avons voulu montrer, c’est notre dernière collection de l’été ».

En bon communicant, notre première réaction est de saluer la manœuvre mais la pilule ne passe pas pour autant, un peu trop simple de la part d’une marque aussi visible et portée. Je ne parle pas du déploiement international de la campagne…

La marque dit pour ainsi dire « pardon » et nous invite gentiment à lui soumettre notre avis pour les prochaines campagnes. L’attitude est toujours irresponsable et ce, même après coup, sans compter que la campagne est toujours en place. Les marques de prêt-à-portée offrent un idéal de beauté, c’est par ailleurs ce qui les caractérise avant tout. Point final.
Une campagne cheap qui va de pair avec la qualité des vêtements ? Bref, le joli mannequin sauve la marque des eaux.



Laisser un commentaire