web analytics

Jacques Tati perd sa pipe dans le métro


La régie publicitaire de la RATP, Métrobus, a supprimé dans le cadre d’une campagne d’affichage pour une exposition parisienne consacrée à Jacques Tati la pipe du cinéaste la remplaçant par un moulin à vent en vertu de la loi Evin contre le tabac. Une décision jugée par beaucoup comme ridicule et qui provoque un début de polémique.



5 réponses à “Jacques Tati perd sa pipe dans le métro”

  1. Julie Navarro dit :

    Ils auraient pu la jouer plus fine en inscrivant « ceci n’est pas une pipe » (Magritte for sure). Fumer une pipe dasn la rue inciterait les mineurs et candides enfants ; alors attention la chasse est ouverte… La faute à qui ? Probablement pas à la régie publicitaire Metrobus car nous supposons que la loi a été scrupuleusement suivie… Problème de la justice en France tout court…

  2. Julie Navarro dit :

    Quoi que j’opterais plutôt pour « ceci est une pipe », avis aux profanes. C’est bon de nourrir (ouais c’est un peu prétentieux) seule l’espace dédié aux commentaires du blog… La « rchouma » comme dirait l’autre.

  3. why but i am me dit :

    Et son casque dans tout ça eh… I say it’s anti road safety and that they should replace his head with a flower pot…

  4. Julie Navarro dit :

    You’re totally right sweet heart 🙂

  5. jérémy dit :

    C’est nul d’avoir fait ca, on touche à l’intégrité de la personne je trouve.
    Tati, c’est un homme avec une pipe, de quel droit, ils prennent ces dispositions, c’est une incitation à Fumer? Il ne me semble pas que ce soit le rôle de la pub de faire de la prévention, c’ets plutôt celui des parents….Enfin bon….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *