web analytics

Jérusalem, première sortie

jerusalem

Jérusalem, samedi soir, 30 degrés, la ville reprend vie peu après le shabbat hebdomadaire… Sillonnant les rues Yafo, Ben Yehuda et d’autres chemins… nous partons finalement à la découverte de nos plus belles vacances.

ben-yehuda-pariscomlight

jerusalem-pariscomlight

Les gens semblent transis de joie, discutent, dansent et dessinent des sourires comme il en existe peu. La police veille naturellement au grain sans plomber l’atmosphère (le jeu de mot est sans faille :s). En bons occidentaux que nous sommes, jouissant -ou pas- d’une vision unilatérale du Moyen-Orient que les médias nous servent sur un plateau d’argent, les religieux (juifs et musulmans confondus) sont facilement et rapidement assimilés à de l’intégrisme outrancier. Communautaristes par certains aspects, les juifs religieux savent s’amuser, la preuve en est et en vidéo :)

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

Plus techno celle-ci

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

Perdue dans les ruelles animées, au milieu des chats et des boutiques semi-fermées, une fontaine si commune happe toute mon attention. C’est en 1870 que le fameux Richard Wallace, riche héritier, offra à Paris de multiples de ces points d’eau potable publics.  Bien que Wikipédia soit une source d’informations assez intéressante, il semblerait que cette fontaine ne figure pas dans le classement ; la seule de Jérusalem étant celle inaugurée par Bertrand Delanoë en 2008 sur la Place de France.

fontaine wallace

J’avoue un goût prononcé pour le Street art ou Art de rue si on veut, bien souvent dénigré au regard des codes embourgeoisés qui régissent la planète artistique française, européenne et outre atlantique naturellement, Jérusalem aussi à ses graffitis et quelle surprise que d’en voir en hébreux… Celui-ci est particulièrement parlant à mon sens.

graffiti jerusalem pariscomlight



Laisser un commentaire