web analytics

Le film Gnomeo et Juliette emprunte les codes de l’horoscope

Gnomeo et Juliette, le titre d’un film contextualisé, opportuniste, comme on ne les aime pas. Un film d’animation qui sort évidemment pendant la Saint Valentin ; on avait tous compris le parallèle grossier made in Shakespeare.
On dit souvent que plus un film est mauvais et plus on en parle ; un peu à l’image de ce qu’il se passe ici…

En ce merveilleux 14 février 2011, c’est une double page dédiée au film que l’on retrouve dans metro. Une manière assez intelligente d’attirer l’attention des lecteurs (et surtout des lectrices sans conteste cœur de cible) plongé(e)s dans les méandres de la fête des amoureux (et toi tas prévu un truc pour ta meuf ?). La promotion classique et autre synopsis s’est transformé en un panel de 10 conseils pour la Saint-Valentin. La manœuvre fait cas d’intermédialité, rejoignant ainsi testimoniaux, horoscopes et autres systèmes de projection typiques de la presse féminine et dont la majorité du lectorat est friand. Ces conseils enjolivent et construisent une histoire à côté de l’histoire du film.

Ce type d’opération use d’une formule presque magique et bien populaire pour signer une forme de promotion qui casse les codes et offre une nouvelle dimension au film. Malin… Cela me rappelle la promotion du Walt Disney « Le Drôle de Nöel de Scrooge » qui reprenait les codes de la BD…



Une réponse à “Le film Gnomeo et Juliette emprunte les codes de l’horoscope”

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Mohamed Semeunacte, Julie Navarro. Julie Navarro said: Le film Gnomeo et Juliette empreinte les codes de l’horoscope http://bit.ly/fWJbEu [...]

Laisser un commentaire