web analytics

Les jeunes, des alcoliques pas anonymes

Sous l’égide de notre Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative j’ai nommé Roselyne Bachelot, le Ministère a lancé une campagne de prévention de l’alcoolisme chez les jeunes. La plage, le soleil couchant, de la musique, des nanas, des mecs légèrement vêtus et de l’alcool plantent le décor du spot télévisé.

1113

Évidemment, la soirée tourne mal et laisse place à la débauche, les agressions sexuelles, la « baston ». Les gros plans sur les visages des jeunes dessinent la fête dans une ivresse la plus totale… Je vote, je trouve la créa réaliste, réussie (Bravo Euro RSCG) ; elle laisse planer un sentiment de mal à l’aise, de je ne sais quoi qui me dérange… Ce qui manquerait c’est un petit fond musical à la Requiem for a Dream, de Moloko j’entends bien :)
Cette campagne se situe aux prémices de nouvelles mesures visant à lutter contre le Bitch Drinking, soit l’alcoolisation rapide et à outrance. Depuis quelques années, il semblerait que le nombre de comas éthyliques ait doublé chez les jeunes de 15 à 24 ans et que les cas d’hépatites alcooliques aiguës se multiplient. Inquiétant, inquiétant…

2presk_finavant_fin

Les nouvelles mesures que nous évoquions précédemment représentent concrètement l’interdiction de la vente d’alcool aux moins de 18 ans (c’est nouveau ça ?!),  interdiction des « Open Bar » et finalement la réforme stupéfiante : boire de l’alcool sur la voie publique serait prohibée à proximité des établissements scolaires.
Le spot est diffusé depuis le vendredi 18 juillet, jusqu’au 9 août sur TF1, M6, des chaînes du câble et du satellite ainsi qu’au cinéma. Pour les néophytes, un site Internet -www.boiretrop.fr- a été mis en ligne. Pendant un mois, ce site offrira des explications sur ce que « se torcher la gueule » (censured) signifie.

la_canette fin

En parallèle, la saga des pubs pour la boisson énergisante Red Bull est toujours diffusée en TV. Cette jolie canette bleu, grise et rouge dont raffolent les jeunes est commercialisée en France depuis quelques temps maintenant. La « taurine », ingrédient phare du cocktail soit disant détonnant s’est attirée les foudres de Roselyne qui prétend qu’une canette équivaut à 40 tasses à café… Café décaféiné ? Tasses Poly Pocket ? Une confusion avec les nouvelles Senséo chocolatées peut-être… Passons.

48f2a184_236f_11dd_abd0_15cdc413f2de

Bref, c’est bien on sensibilise les jeunes « c’est pas bien de trop boire » mais s’intéresse-t-on réellement à leur mal être, leur stress et l’incompréhension qu’ils subissent au quotidien -lol-? (non, je n’ai pas 14 ans, je ne suis pas en pleine crise d’adolescence non plus, quoi que). Je tiens à ajouter que, certes cette campagne expose concrètement les conséquences possibles d’un surplus d’alcool, mais qu’elle peut également être perçue comme un véritable « cache misère ». Vous savez, on parle d’un problème pour donner l’illusion qu’on y remédie…



3 réponses à “Les jeunes, des alcoliques pas anonymes”

  1. Marie dit :

    Il ne faut surtout pas oublier que l’alcool est la seule drogue dure en vente libre mais ça rapporte tellement d’argent qu’on laisse faire…

  2. Julie Navarro dit :

    @Marie Totally agree…

Laisser un commentaire