web analytics

Campagne WWF râtée ?

Effectuant ma veille quotidienne,  m’efforçant de dépioter toutes mes alertes, je tombe sur un article abordant la dernière campagne pour WWF signée Ogilvy Paris. Audrey Heiser, auteur du post semble tout à fait sceptique quant à l’impact des visuels proposés. Plutôt que de lui laisser un commentaire d’une page finalement indigeste, je préfère répondre ici. Des animaux dans leur environnement naturel, des graffitis souillant leur corps et une accroche « What will it take before we respect the planet? ». Assez esthétique comme toutes photos et documentaires animaliers, de ce côté rien à dire.

Concernant le message, je rejoins Audrey sur la signification d’une telle campagne. Les TAG, graffitis et autres  expressions du Street Art acquièrent une légitimité grandissante au détriment de l’élitisme qui gangrène l’art.  Je n’entrerai pas ici dans ce qui fait art, le pourquoi du comment, ce qui m’intéresse c’est l’utilisation des tags. A ce propos si vous souhaitez regarder ce que donne une Block Party à Paris ou une exposition de graffitis sur les murs de la Poste de Wagram, je vous en prie c’est quartier libre. Il est dans ce cas assimilé à du saccage, de la pollution (visuelle pour certains pourquoi pas et encore que)  ce qui m’apparait comme trop facile et finalement peu pertinent.

On touche là aussi à des communications comme celles de la Mairie de Paris qui donne un tout nouveau contexte (visage) aux crottes de chiens et autres pollutions. Les paysages stéréotypés qui signifient la pureté, la beauté, la nature vierge sont habilement salis par les détritus ; le parallèle est irréaliste et suscite émotion. Rien à voir avec une campagne WWF qui a du mal à s’imposer dans un tel contexte sociétal. On dirait presque que la campagne est sortie il y a déjà quelques années… L’accroche qui ancre un peu plus le message ne clôt pas la chaîne des signifiés possibles et ne joue pas en faveur de l’image je trouve. En gros, jusqu’où ira t-on avant de respecter la planète ? J’espère que mon raisonnement est intelligible, le temps m’est précieux en ce moment je fais au mieux (tout ça pour se donner bonne conscience ah).



22 réponses à “Campagne WWF râtée ?”

  1. David dit :

    Esthétiquement je trouve que la campagne est plutôt réussie. Malheureusement comme tu l’as dit, ça assimile le « street art » à de la pollution. Ça fait un peu réflexion réac’…

  2. Julie Navarro dit :

    @David
    « Reac » c’est le terme que je cherchais et que j’ai honteusement squeezé en publiant. Thanks :)

  3. Sarssipius dit :

    Non seulement c’est totalement réactionnaire et un brin « prout-prout ça n’est pas de l’art ma bonne dame » mais c’est en plus complètement à côté de la plaque en matière de message!!

    Evidemment, les visuels doivent être interprétés à plusieurs niveaux d’intégration mais ce qui me fait totalement tripper ici c’est comment en mettant en avant le graffiti comme élément de pollutions, ils limitent la pollutions à un aspect purement visuel et superficiel! C’est un peu l’antithèse des problèmes environnementaux qui sont très profonds!

    Il manque plus qu’à rajouter un bonhomme d’un service de nettoyage d’une ville quelconque, gros smile sur la face avec une bulle « Et je vous parle même pas de la thune qu’on jette en trichloréthylène* pour effacer ces saloperies »

    On peut disserter des heures sur la pertinence du street art et s’il respecte l’environnement urbain… L’utiliser comme symbole des questions environnementales c’est peut-être inédit dans une campagne pub mais c’est surtout complètement hors de propos!

    Je vote « ratée la campagne »!! :)

    * Solvant neurotoxique, cancérigène et polluant notoire… Encore utilisé pour effacer les graff’

  4. Derty© dit :

    Tout simplement HONTEUX!!! C’est une blague cette campagne? Depuis quand Graffiti ou Tag = Pollution??? L’auteur de cette équation est un inculte réac’ (comme le dit David). De plus c’est facile, pourquoi ne pas mettre BP en porte-à-faux ou d’autres grands noms? Faut se cultiver les mecs là parce que ça ne va pas du tout ce genre d’assimilation! De plus Tagger ou graffitis artist respectent, dans l’ensemble, quelques codes à savoir ne pas détériorer lieux saints… Et oui même dans ce qui peux paraitre anarchique et désorganiser il y à règles et organisation. Cette campagne et selon moi peu crédible, intelligente et j’en passe. La lutte contre la pollution ou la protection des animaux sont des choses nobles mais ne doivent pas se faire aux détriment d’autres mouvements. C’est choquant et caricatural. Sur ce, WWF si vous m’écoutez, le boulot est sale!

  5. Julie Navarro dit :

    @Sarssipius
    Bien d’accord.
    Bien vu pour le solvant ;)

    @Derty©
    Tu y vas un peu fort pour le HONTEUX, le vocabulaire négatifs et les points d’exclamation à outrance ;) Il faut rester zen (dit l’hystérique) et reconstruire quand on casse.
    Il n’y a pas mort d’homme, on est dans l’analyse et comme tu le dis cela reste une cause noble. Les stéréotypes simplifient notre vision du monde, ici c’est certain que ça a été fait maladroitement.
    Je te rejoins sur les préceptes du tags et graffitis en tout cas…

  6. Derty© dit :

    5 Points d’exclamations pour 10 lignes je ne trouve pas ça à « outrance ». Je réponds peut-être violemment mais ce n’est que mon ressenti parceque pour moi c’est violent comme image et ce type d’art à déjà eu assez de problèmes comme ça. Nan c’est vrai il n’y a pas mort d’homme mais on n’est pas obligé qu’il y ai cela pour réagir. Pour ce qui est des visuels mis à part qu’il sont maladroit sont réussi d’un point de vue esthétique ^^

  7. Julie Navarro dit :

    @Derty©

    Nous réagissons en pseudo-publicitaires avertis :)
    Le Grand Public ne saisit peut-être pas autant ce type de subtilité c’est en cela que je me permettais de calmer les ardeurs.
    Merci de tes commentaires en tout cas, on avance, on avance c’est une évidence.

  8. Sarssipius dit :

    @Julie: Pour en avoir respiré un temps dans un job saisonnier je ne pouvais pas louper l’occaz’ de le replacer dans ce contexte. Cela m’a toujours fasciné de voir qu’au lieu de canaliser le street art (qui ne se laisse pas facilement dompter il faut l’avouer), les municipalités ont souvent utilisé des remèdes bien plus dégueulasses que le désagrément visuel des graff’.

    M’enfin ce n’est pas le débat suscité par cette campagne… Et c’est vrai qu’il y a un manque de courage absolu de la part de WWF de ne pas justement surfer sur une actualité très porteuse de sens, ou simplement désigner les vrais coupables (surtout que les visuels le permettent) alors que j’avais le souvenir qu’ils n’ont jamais hésité à tirer dans le tas des pollueurs de tout poil!

  9. Le SHA botté dit :

    Personnellement cela ne me choque pas. Les graffitis faits n’importe où et n’importe comment s’apparentent pour moi à du vandalisme, au même titre que de jeter son mégot de cigarette ou ses poubelles n’importe où… Finalement ce qui compte ici est la manière dont le message va être perçu : accentuer le débordement des actions humaines sur le monde des animaux; je trouve que celui-ci est assez explicite et la plupart des personnes ne sont pas sémioticiennes… Là où une question vient à se poser est sur l’intention : ces visuels en faisant rapport à des graffitis (qui sont avant tout des revendications) sous-tendent une intention de la part de ceux qui les ont fait, là où la plupart des gens n’ont pas vraiment conscience de la portée de leurs actes. Pire ils tendent à faire reporter la faute sur un groupe de terroristes obscurs, la dégradation de la nature alors que le but est la prise de conscience collective… Sinon, ils ont du galérer pour peindre la baleine…

  10. Julie Navarro dit :

    @Le SHA botté
    Je suis d’accord sur le fait que nous soyons pas tous sémioticiens et encore plus quand tu parles de la non identification des auteurs des graffitis (cf terrorisme etc).
    Par contre, il ne faut pas s’arrêter à ce que vont percevoir (et nous n’en sommes pas certains) les publics. Nous avons un devoir de transmission de message tendant à la vérité, réalité ? Ici le message se confond à d’autres problématiques qui n’ont rien à voir avec la nature et le sens premier qui est cherché.
    Ici c’est graffiti = pollution ; comme je le disais pollution visuelle oui, l’extension à la pollution générée par l’industrie non.
    On a un devoir d’éducation j’ai l’impression, quand on fait ça en ayant conscience des parallèles non pertinents bof…

    Trop dur de ne pas répondre du tac o tac j’espère que mon idée est intelligible :)

  11. Julie Navarro dit :

    En aparté : Je me cache derrière la fatigue pour ne pas me faire taper sur les doigts, plus sérieusement je suis crevée et j’ai pas mal de boulot. Ca n’excuse rien mais un peu quand même.

  12. Le SHA botté dit :

    « Nous avons un devoir de transmission de message tendant à la vérité, réalité ? »… »On a un devoir d’éducation j’ai l’impression »
    C’est un autre sujet, mais je pense que c’est ici que nos points de vue divergent… Je ne suis pas aussi optimiste, quand au but de la communication. Je respecte ces principes, mais je doute qu’ils ne soient rien de plus qu’une jolie utopie pour publicitaires…

  13. Julie Navarro dit :

    @Le SHA boosté :D
    On rêve je suis d’accord « snif ».
    Ensuite ce raisonnement fait qu’on usent et saignent des stéréotypes aussi nazes et réducteurs qu’ils soient. On reste bien trop souvent à la surface des choses c’est triste.

  14. Le SHA botté dit :

    Oui, mais on n’a qu’à se dire que dans 10 ans, on pourra peut-être faire quelque chose… #lesrêvesdejeunesse

  15. Julie Navarro dit :

    @Le SHA botté
    Quand tout cela sera irréversible en fait.
    Fin du monde en 2012 ou 2050 tu me diras.

  16. Derty© dit :

    En 2050 pour la fin du monde ^^

  17. audrey dit :

    Eh bien, voilà un paquet d’opinions et de réponses sincères.
    Très bonne idée que de répondre/développer sur ton blog :)
    Je comprends aussi mieux en étant passé par la case clic-clac.
    Au plaisir de te relire Julie,
    Audrey

  18. [...] This post was mentioned on Twitter by Vincent Herman, David C. David C said: RT @ParisComLight : Nouvelle campagne WWF râtée ? http://bit.ly/8Y38Oz [...]

  19. Julie Navarro dit :

    @Alexis
    La réponse par chez toi…

Laisser un commentaire