web analytics

Retour sur « The Happy Show »

Jusqu’au 9 mars prochain à la Gaîté Lyrique, le designer et typographe autrichien, Stefan Sagmeister vous offre d’explorer votre propension au bonheur à travers un graphisme de l’émotion, des statistiques ludiques et de l’activité physique/méditation.

Apologie de l’accomplissement de soi, de l’accomplissement de monsieur Sagmeister plus exactement. Une exposition cadrée sur un personnage en quête perpétuelle du bonheur qui partage sa méthode finalement.

Un bonheur qui passe par l’altruisme, par une situation sentimentale stable, par l’honnêteté, par toutes les choses qu’on réalise et qui nous permettent de croire qu’on est actif et donc utile. Place à la méditation et aux projets symboliquement pacifistes.

L’argent ne fait pas le bonheur, ne faites pas les choses pour la meilleure image que vous vous efforcez de donner de vous, soyez vous-même en somme… pas mal de « poncifs » que nous retrouvons dans les bouquins « psychologie & développement personnel » sont touchés du doigt.

On occulte toute dimension financière et événements personnels qui forgent notre « Nous » bien conscient. On est à la recherche d’un équilibre, d’une homéostasie qui fera qu’on est/sera « heureux ».

Saillant d’évidence pour certains, petite décharge pour d’autres, possiblement culpabilisant pour les plus réceptifs, c’est une exposition intéressante à vivre car elle questionne justement votre propension à « vous demander » ce qu’elle vous a réellement apporté et pourquoi. #amédité

Une exposition à dimension utopique mais typique de l’énergie positive qui découle des projets proposés par la Gaîté Lyrique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la sortie, un couple de personnes âgées qui n’a pas trouvé son bonheur : « encore un truc cucul d’américain ». Mignon.

 



Laisser un commentaire