web analytics

Twitter brise l’éloquence ?

Un article empirique, un truc bien « vulgaire » reposant sur certaines observations mais qui tente tout de même de soulever des questions d’actualité. On aborde rapidement la fonction/impact du langage notamment sur Twitter et autres médias favorisant l’interaction et la livraison de messages en temps réel.

La simple expression spontanée et « franche » déplace ce qui peut être perçu comme politiquement correct ou préparés/mis en scène. Nous réfléchissons probablement moins au rôle que nous sommes censés endosser, nous levons un peu plus les artifices pour atteindre ce qu’on est et transmettre un message qui s’inscrit dans la « proxémie ».

A ce sujet, les politiques emploieraient plus fréquemment des termes bien moins éloquents pour gagner en authenticité et proximité, pourquoi pas. Tout ceci au dépend de leur maladresse, nous avons tous été là pour le voir et en rire n’est-ce pas.

La fonction du langage ici prend une nouvelle dimension et transforme la norme, soit les codes de mise à distance du public. Une mise à distance qui dicte et fait souffrir notre « culture », une mise à distance qui nous cantonne à des rôles bien spécifiques en société (ok dit comme ça c’est un peu bullshit mais on comprend l’idée). Une petite étude sémantique, lexicographique mais également de l’intertextualité (pour les puristes) offrirait un support intéressant et plus pertinent à cet article…

Petite remise en jambe pour commencer 2012, j’espère que les raccourcis ne sont pas une déception. Très bonne année à tous.



3 réponses à “Twitter brise l’éloquence ?”

  1. BOXSONS dit :

    …un style trop ampoulé finirait par faire mal aux doigts de #Morano. Nadine, what else ?

  2. Alanzed dit :

    Mais alors là, comment je reste sur ma faim !

  3. Julie Navarro dit :

    @ALANZED
    Je sais bien, je reste assez synthétique car le temps me manque…
    J’espère que ça ne vous fera pas fuir pour autant !

Laisser un commentaire