web analytics

Une IST c’est une IST

Passer de « MST » Maladie Sexuellement Transmissible à « IST » Infection Sexuellement Transmissible ne se révèle pas chose facile.  Largement ancré dans les esprits et consciences collectives, l’acronyme MST a finalement été reconnu comme trop simplement générique. Afin d’accompagner cette transition, ce changement de sigle, et  cet enjeu de santé publique, l’INPES lance une campagne d’information ou plutôt de définition devrai-je dire : « Si la différence de terminologie entre MST et IST semble ténue, elle cache en réalité une différence notable : les symptômes et un enjeu de santé publique, le dépistage ».

INPES_Thon_syclosumo-tutu

Voilà toute la subtilité « Le dépistage » ou plutôt l’application d’une décision de l’OMS visant l’internationalisation, homogénéisation (anglicisme ?) du terme infection… A caractère humoristique, le ton de la campagne a tranché avec la sobriété et dimension institutionnelle de ce type de problématique. Certains diront que les accroches, les jeux de mots sont « bidons » et assez peu recherchés ; néanmoins elles répondent aux objectifs  et reprennent les codes d’une cible jeune (on sait très bien que ce sont les p’tits jeunes qui « niquent » sans capote hein oops). Pour conclure, l’insertion web n’a pas été négligé en témoigne les bannières animées sur les sites spécialisés « Santé » par exemple.

52622526@Middle

On termine sur quelques mots, Protégez-vous !!! L’été arrive et comme le disait hier La Dépêche « L’été sera chaud ».

Pour ce qui est des Infections Sexuellement Transmissibles, rendez-vous sur un site clair et coloré LesIST



7 réponses à “Une IST c’est une IST”

  1. Mathildev dit :

    Je connaissais déjà ce terme mais au boulot, une collègue s’est gaussée…IST c’est nul..Voilà a quoi on va nous assimiler. IST pour les enseignants chercheurs, c’est plus information scientifique et technique… Enfin !

  2. Aurélien dit :

    Moi, je trouve ça vraiment dommage d’avoir lâché le terme MST. Il est peut être générique (pas tant que ça) mais il était comme tu le dis bien ancré dans les mémoires.
    Et ça me rappelle les cours de SVT sur la sexualité :)

  3. Julie Navarro dit :

    C’est vrai que toute l’éducation qui a été faite autour de cette expression est à refaire… Je pense littéralement à une sensibilisation à deux vitesses : d’abord le personnels scientifiques et médical (et le mot personnel dans son acception la + simple) ; puis les universitaires et instituteurs…

    @Aurelien
    Le mot qui me rappelle les cours de Bio c’est (attention j’envoie du lourd) le « complexe hypothalamo-hypophysaire » ; toujours en sexualité :D

  4. Julie Navarro dit :

    Et puis la communauté de blogueurs et blogueuses ! (désolée pour les « s » inutiles dans le commentaire précédent)

  5. I working on it with my shrink dit :

    Where are the posters, I haven’t seen them yet?

  6. Julie Navarro dit :

    @I working on it with my shrink
    Un peu partout, je les ai aperçu sur les abris bus parisiens (dans le 12ème pour être précise).
    Je ne les ai pas vu dans le métro ni ailleurs d’ailleurs !

  7. alex dit :

    Bonjour,
    Une personne portant vos pseudo, avatar et site essaye de s’inscrire sur mon forum, je voulais m’assurer que c’était bien vous et non quelqu’un qui essaye de se faire passer pour vous. Cordialement. Alexandra

Laisser un commentaire