web analytics

Ode à Dolan

Fin de la conférence de presse Festival de Cannes 2014, les noms sont tombés, Xavier Dolan entre dans la compétition avec MOMMY.

Une entrée qui ne laisse pas les amoureux de cet homme là sans voix. Un réal québécois de 25 ans qui signe son premier film à 20 ans, commençons facilement par ça.

Des films clivants et touchants, des histoires semblant personnelles autour de relations amoureuses qui dépassent l’entendement et qui questionnent le genre.

Des personnages écorchés, des situations extrêmes qui mettent les plus dociles cinéphiles mal à l’aise.

On attrape dans le couloir Thibaut Buccellato, 22 ans, jeune réalisateur, tu en dis quoi ?

« J’aime qu’un jeune fonce comme ça et suive son truc, qu’il innove, qu’il ne s’arrête jamais.

Pour moi c’est un modèle étant donné mon âge, et alors que certaines personnes disent que je fais bien de choses, je rétorque toujours qu’à mon âge Dolan avait déjà plusieurs films à son actif. Beaucoup de talent et surtout du taff. Il fait un film par an, il ne lâche jamais rien. Il a fait un film à 20 ans, BIM il est à la 15aine des réals.

1 an après il en fait un autre, il est en sélection officielle dans la catégorie « Un Certain Regard », 2 ans après il est encore dans la  même catégorie et là il est en compétition à 25 ans avec 5 films à son actif. »

Vous n’avez jamais rien vu ? 



Laisser un commentaire